Quand déclarer un déficit foncier ?

Le déficit foncier est la déduction du revenu foncier des charges financières. Il permet aux propriétaires de bien immobilier d’avoir une baisse sur l’impôt à payer. Avant de bénéficier du déficit foncier, il y a certaines conditions à respecter strictement. Nous vous présentons le moment idéal pour que vous déclariez un déficit foncier.

À quel moment déclarer un déficit foncier ?

Le déficit foncier est accordé uniquement dans certains cas. Pour un début d’investissement dans l’immobilier, il est possible que vous déclariez un déficit foncier. Cependant, il y a certaines conditions que vous devez respecter. Si vos revenus fonciers sont inférieurs à vos charges, il est possible que vous bénéficiiez d’un déficit foncier. Ainsi, il sera déduit de votre imposition la part de vos revenus de charges supérieurs. Le régime d’imposition se présente sous deux formes différentes.

A lire en complément : Quel est le pourcentage de réduction d'impôts attribués aux investissements en loi Censi Bouvard ?

  • Le régime réel: ce type d’imposition permet de déduire vos revenus de vos charges. Cette imposition permet de baisser l’impôt sur le revenu.
  • Le régime micro-foncier: avec ce type d’imposition, un abattement de trente pourcent est fait, quelles que soient vos charges. Cette imposition ne favorise pas le déficit foncier.

Le déficit foncier est favorisé par le régime réel qui permet de baisser l’impôt.

Déclarer le déficit foncier quand vous disposez de tous les documents

La déclaration d’un déficit foncier se fait très facilement. Vous auriez tout simplement à suivre quelques processus administratifs pour y arriver. Ainsi, vous devez faire une déclaration de vos revenus en déposant les pièces justificatives. Cela permettra de faire la déduction des charges de vos revenus fonciers. L’organe ou la structure qui prend en charge le déficit foncier peut vous demander des justificatifs sur vos revenus fonciers. C’est pourquoi il est important que vous conserviez bien les factures et papiers qui justifient vos charges.

Lire également : Comment réduire ses impôts en investissant dans l'immobilier ?

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’un déficit foncier ?

Pour bénéficier d’un déficit foncier, il y a certaines conditions que vous devez respecter obligatoirement. Ces conditions peuvent varier d’un pays à un autre. Mais il y en a qui sont primordiales.

  • Le bien immobilier doit être loué sans équipement et être une maison principale ou secondaire pour le locataire. La durée de location doit être au minimum de trois ans.
  • Le revenu de la location déclaré par le propriétaire doit être soumis au régime réel pour une baisse sur l’impôt.
  • Les dépenses liées à la construction et à l’agrandissement du bien ne sont pas déductibles.
  • Les dépenses relatives à l’entretien, à la rénovation et à l’amélioration sont déductibles.

Ces différentes conditions énumérées ci-dessus permettent à un propriétaire de bénéficier d’un déficit foncier. Si vous êtes propriétaire d’un bien en immobilier, faites une démarche de déclaration de déficit foncier si vous respectez les conditions fixées.