Comment bien préparer son rendez-vous avec un courtier en crédit ?

rendez-vous avec un courtier en crédit

Dans l’optique de booster la croissance économique, le gouvernement en relation avec les établissements bancaires favorise les prêts immobiliers. Cela se traduit par l’application d’un taux d’intérêt bas.

Cependant, les démarches administratives demeurent parfois tumultueuses et incompréhensibles, ce qui incite certains emprunteurs à faire appel à un courtier. Si vous envisagez aussi de le faire, voici comment bien préparer votre rendez-vous avec ce professionnel.

A lire aussi : Tout savoir des U profilés

Regrouper les pièces indispensables

La première des choses à faire pour bien préparer son rendez-vous chez le courtier en crédit est de commencer par mettre en place les pièces justificatives. Votre carte d’identité ou votre passeport doit être valide avant de vous rendre chez ce professionnel. Si tel n’est pas le cas, assurez-vous alors de vous mettre au pas avant toute initiative de prise de contact.

Outre cela, vous devez préparer vos trois derniers bulletins de salaire si vous êtes un salarié. Ajoutez à ça le contrat de travail si vous êtes un salarié depuis moins d’un an.

A voir aussi : Comment trouver un plombier de confiance ?

Par ailleurs, si vous êtes un travailleur indépendant, préparez alors les trois derniers bilans ou fiches. D’autres, justificatifs, peuvent également y figurer dans le dossier que vous allez préparer comme la retraite, les pensions ou les prestations familiales.

Réunir certaines pièces annexes avant d’aller chez le courtier

Peu importe le type de projet que vous envisagez de mettre en place, certaines justificatives doivent être à votre disposition. Cela permet au courtier d’analyser la légalité de la démarche qu’il veut mener pour vous.

Ainsi, pour un projet d’acquisition de biens, vous êtes tenu de présenter un compromis d’acquisition et un justificatif d’apport. Par contre, si vous voulez un prêt pour un projet de construction, vous devez présenter un contrat de construction individuel et un compromis d’achat du terrain.

Bien cerner son projet et mieux décrire son profil emprunteur

 rendez-vous avec un courtier en crédit

Avant de tenir un tête-à-tête avec un courtier, vous devez vous assurer de mieux cerner tous les contours du projet à mettre en place. Il est important que vous maîtrisiez ce que vous voulez faire. Cela permet au courtier de vous comprendre et de se porter volontiers pour vous aider à contracter le prêt souhaité.

Par ailleurs, il est également recommandé que vous lui fassiez savoir en détail votre profil d’emprunteur. Il convient que ce dernier connaisse votre situation financière afin de savoir comment orienter ses choix d’aide.

Consigner en clair les besoins de financement du projet

Lorsque vous prenez un rendez-vous avec un courtier, il est important que vous lui notifiiez la nécessité du financement de votre projet. Ce dernier doit savoir en quoi procéder à un prêt peut vous être avantageux dans le cadre de la réalisation de votre projet immobilier.

Outre cela, il est important de notifier à ce dernier, vos apports personnels et les informations concernant les parties prenantes du projet.

Détailler et présenter ses informations personnelles

L’expert en crédit immobilier serait prêt à vous accompagner dans votre démarche à condition qu’il soit convaincu de la faisabilité de votre projet. Aussi, il doit avoir plus d’informations sur vous afin de connaître les conditions pour vous aider et les banques qui pourront accepter de vous faire ce prêt.

Vous êtes ainsi tenu de lui fournir vos informations personnelles comme votre état civil, votre état matrimonial et votre nombre d’enfants. Toute autre information personnelle pouvant impacter sur le crédit à contracter doit être notifiée auprès de celui-ci.

Évaluer en prélude vos capacités d’emprunt

Avant de vous rendre chez un courtier, il est recommandé d’évaluer vos capacités d’emprunt. Il s’agit de calculer votre taux d’endettement afin de savoir si vous êtes éligible pour un prêt ou non. C’est une approche qui n’est pas aisée à faire, mais peut être utile dans votre démarche pour convaincre le courtier.

Pour ce faire, vous avez la possibilité d’utiliser en ligne des outils de simulation de capacité d’emprunt. Ces deniers existent en grand nombre sur la toile. Pour vous assurer de tomber sur un outil qui saurait vous indiquez avec exactitude le résultat de votre calcul différentiel foncier, passer par comparateur. Il s’agit des sites en ligne qui recueillent les meilleurs outils de calcul du taux d’endettement différentiel.

S’informer sur les différentes offres de crédit disponibles sur le marché

Une fois que vous avez évalué vos capacités d’emprunt, il est temps de s’informer sur les différentes offres de crédit disponibles sur le marché. Vous pouvez commencer par faire une recherche en ligne pour trouver des informations sur les différents types de crédit existants. Cette étape peut vous aider à mieux comprendre les termes techniques utilisés dans le domaine du financement et à avoir un aperçu des taux pratiqués.

Il ne faut cependant pas s’en tenir aux seules sources en ligne. Les banques ainsi que les courtiers peuvent aussi vous fournir des informations utiles. Ils peuvent notamment vous permettre de comprendre pourquoi tel ou tel type de prêt correspondrait plus à votre situation personnelle. Il serait donc judicieux pour vous d’aller consulter leur site web respectif, afin d’avoir accès aux différentes offres qu’ils proposent. Par la suite, si quelque chose reste incompris, n’hésitez pas à contacter leurs services clients qui sauront répondre avec rigueur et professionnalisme.

Avant la prise effective du rendez-vous chez le courtier financier choisi, il conviendra de préparer tous les documents justificatifs nécessaires : pièce d’identité valable (passeport ou carte nationale), les trois derniers bulletins de salaire, le relevé d’imposition ou encore l’attestation employeur figurent parmi ces documents.

Anticiper les questions du courtier et préparer ses réponses en conséquence

Lorsque vous aurez rassemblé tous les documents nécessaires, vous devez préparer des réponses claires et précises.

Parmi les questions auxquelles vous pouvez vous attendre figurent notamment :
• Quel est votre revenu mensuel ?
• Avez-vous déjà contracté un prêt immobilier ou un autre type de crédit ?
• Combien d’épargne avez-vous accumulée pour ce projet ?
• Quel est l’apport que vous êtes prêt à mettre dans cette acquisition immobilière ?

Ces interrogations ne sont pas exhaustives. N’hésitez pas à poser des questions si certains points restent flous ou mal compris.

Notez qu’il existe différents types de prêts :
• Le prêt amortissable : il s’agit du plus couramment utilisé. Les échéances consistent en une partie remboursement (capital) et une partie intérêts.
• Le prêt in fine : totalement différent puisque pendant toute la durée du contrat, seuls les intérêts seront payés. Ce n’est qu’à la fin du contrat que l’on remboursera le capital emprunté.
• Le prêt relais : utilisable seulement si on a déjà acquis un bien immobilier qui n’est pas encore vendu. Ce prêt permet de couvrir l’achat d’un nouveau bien avant la vente du premier.
• Le prêt à taux zéro : réservé aux primo-accédants décidés à acheter leur première résidence principale. Ce prêt ne génère pas d’intérêts.

Vous devez vous poser les bonnes questions et être préparé pour optimiser votre rendez-vous avec le courtier en crédit. De cette manière, vous augmentez vos chances d’obtenir le financement qu’il vous faut pour réaliser votre projet immobilier.