Les réparations couvertes par une assurance immobilière

Avoir un toit au-dessus de sa tête est ce dont rêve tout individu. Malheureusement, par faute de moyen financier, beaucoup n’arrive pas concrétiser ce souhait. Mais, il existe plusieurs solutions comme les aides financières ou les prêts bancaires auxquels ils peuvent recourir.  Si leur choix se porte sur les crédits immobiliers, ils doivent posséder une assurance immobilière.

Qu’est-ce qu’une assurance immobilière ?

Avoir une assurance immobilière fait partie des premières conditions à remplir lorsqu’on veut contracter un prêt dans les banques. En fait, l’assurance immobilière est une garantie qui permet de restituer un emprunt quand l’emprunteur se retrouve dans l’incapacité. En d’autres termes, l’assureur prend en charge le capital restant dû ou les échéances de remboursement en cas de :

A lire également : Assurance habitation versus assurance multirisque habitation : les distinctions à connaître

–          Décès du débiteur ;

–          Invalidité totale ou partielle de mobilité de l’emprunteur ;

A lire également : Trouver une assurance emprunteur adaptée à votre crédit immobilier : les clés de votre choix

–          Perte temporaire ou définitive du travail de celui-ci.

Selon la loi, il n’est pas nécessaire de souscrire à une garantie prêt immobilier. En effet, les établissements de crédit l’exigent parce qu’ils doivent sécuriser la somme prêtée. Toutefois, si l’emprunteur possède des biens, il peut les mettre en gage pour échapper à ce type d’assurance. Ceci est proposé aux personnes détenant un héritage conséquent.

Quelles sont les couvertures d’une assurance immobilière ?

La garantie emprunteur est bénéfique aussi bien au débiteur qu’au créancier. Voici, comment elle assure leur protection.

Pour l’emprunteur

Quand survient sa mort, l’assureur de prêt immobilier s’acquitte de la totalité ou une partie de la dette à la banque. Ceci dispense donc la famille du défunt des frais contractés. Il en est de même lors d’une Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA). Lorsqu’il s’agit d’une invalidité qui empêche le débiteur de travailler, cette assurance se charge de verser toutes les mensualités.

Maintenant, si l’emprunteur perd son boulot par licenciement économique, l’assureur s’occupe du remboursement de la somme. Ceci sera de courte durée, c’est-à-dire jusqu’à ce que le débiteur ne retrouve un nouvel emploi.

Il existe également d’autre garantie supportée par l’assurance immobilière. Il s’agit de la couverture invalidité et incapacité qui prend en compte :

–          Les interruptions temporaires de travail (ITT)

–          L’invalidité permanente totale (IPT)

–          L’invalidité permanente partielle (IPP)

Ces garanties interviennent en cas de maladie ou d’accident. Dans telle situation, la compagnie d’assurance paye partiellement les annuités.

Pour la société prêteuse

Pour les banques, une assurance de prêt immobilier est le moyen efficace de récupérer tout le montant alloué. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, elles l’exigent aux clients lors de la demande de prêt.

Comment souscrire à une assurance immobilière ?

Avant de cotiser pour une garantie emprunt, il faut d’abord avoir un avis favorable du financement demandé chez l’institution de crédit. Une fois la demande acceptée, vous pouvez commencer vos recherches sur internet grâce à des comparateurs en ligne. Ce qui est souvent recommandé, c’est de confier cette tâche à la banque. En effet, vu son expertise et sa connaissance du marché, cette dernière saura dénicher la meilleure compagnie d’assurance. Le problème ici est que ce choix peut vous revenir un peu plus cher parce qu’il vient d’une banque. Toutefois, vous pouvez aussi faire appel à un courtier immobilier.

Lorsque, vous dégotez l’assurance immobilière qui vous fera faire des économies, vous pouvez passer aux négociations. Vous serez amené à remplir des formulaires et à signer des documents.

Il est important de savoir qu’une bonne assurance doit vous couvrir à 100 %.

Quelles sont les réparations prises en charge par une assurance immobilière ?

Une assurance immobilière peut couvrir un large éventail de réparations nécessaires sur votre propriété. Pensez à bien rappeler que toutes les compagnies ne proposent pas les mêmes options ou conditions.

Tout d’abord, l’assurance habitation prend généralement en charge les dégâts causés par les catastrophes naturelles, comme les inondations et les tremblements de terre. Les dommages électriques accidentels et l’incendie sont aussi souvent inclus dans ce type d’assurance.

Pour des raisons liées à la sécurité du public dont vous êtes responsable, certaines garanties telles que la responsabilité civile peuvent être incluses dans votre police d’assurance immobilière. Cette garantie va couvrir tout incident qui pourrait causer des dommages matériels ou corporels aux tiers ainsi qu’à leurs biens.

De manière plus spécifique, une bonne assurance immobilière doit couvrir aussi les dégâts des eaux et des canalisations. Si jamais vos voisins subissent des infiltrations venant de chez vous, par exemple, cette clause devrait prendre le relais afin qu’il n’y ait aucun frais associé à leur remboursement.

Il est également possible qu’une assurance habitation prenne en charge certains travaux relatifs au jardinage ou encore au paysagisme si c’est stipulé dans votre contrat. Il y a donc divers types de réparations pris en compte selon l’accord conclu avec votre assureur immobilier, mais il faut bien vérifier chaque terme du contrat avant de souscrire l’assurance.

Comment faire une réclamation auprès de son assurance immobilière ?

Si des réparations doivent être effectuées sur votre propriété, pensez à bien savoir comment faire une réclamation auprès de votre assurance immobilière. Voici les étapes à suivre pour déclarer un sinistre et obtenir une indemnisation.

Contactez rapidement votre compagnie d’assurance dès que vous avez connaissance du problème. Ils vous donneront alors toutes les informations nécessaires pour faciliter le processus de réclamation. Vous obtiendrez aussi des instructions quant aux documents qui devront être fournis pour pouvoir entamer la procédure.

Pensez à bien communiquer avec franchise et clarté lorsqu’on effectue sa demande auprès d’une assurance habitation. Précisez donc l’état précis dans lequel se trouve la propriété en question ainsi que tous les éléments permettant d’éviter toute confusion par rapport aux circonstances exactes du sinistre.

Il faudra ensuite fournir des preuves afin de justifier vos demandes. Les photographies sont utiles si elles peuvent montrer l’état actuel du bien immobilier mais aussi avant qu’il ne soit endommagé ou dégradé afin de mieux évaluer la différence.

Assurez-vous que tous les coûts sont inclus dans votre demande. Le temps peut jouer contre vous car certains cas ont une date limite à respecter donc il faut veiller à ce que tout soit complet au niveau administratif comme financier avant cette deadline sinon cela pourrait retarder voire annuler la démarche entreprise.

C’est essentiellement un processus simple mais rigoureux qu’il faut suivre pour avoir une chance d’obtenir l’indemnisation correspondante et réparer les dommages occasionnés.